Vous êtes ici : Accueil > Cahiers annuels > Cahier n°1 : Perec/R... > Présentation

Présentation

frPublié en ligne le 01 décembre 2016

Par Dominique Moncond’huy

1Ce Cahier n° 1 réunit les actes de la journée Perec/Roubaud qui s’est tenue à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers (Université de Poitiers/CNRS) le 19 mai 2014 ; cette journée était organisée par Paula Klein et Dominique Moncond’huy (FoReLL) dans le cadre des activités de l’ANR DIFDEPO.

2Elle était composée d’une table ronde le matin, de communications l’après-midi.

3Voici le texte de l’appel à contribution tel qu’il fut lancé :

Jacques Roubaud et Georges Perec, enfants des années 1930, avaient déjà publié lorsqu’ils entrèrent, presque en même temps, à l’Oulipo. Ils furent les premiers de ce qui allait en être la deuxième génération (avec ensuite M. Bénabou, I. Calvino, L. Étienne, P. Fournel, H. Mathews, M. Métail) et l’on sait combien ils allaient marquer la vie et l’histoire du groupe, et par la mise en œuvre ou l’invention de contraintes, et par la réalisation de « chefs-d’œuvre » exemplaires (La Disparition et La Vie mode d’emploi par exemple), et par leur contribution à la vie collective.
Leurs affinités intellectuelles (en dépit d’origines et de parcours personnels très différents), le croisement de leurs réflexions et de leurs pratiques sont connus. On voudrait plutôt attirer l’attention et susciter la réflexion sur d’autres aspects susceptibles d’éclairer leur proximité – et pour ce faire, on peut s’inspirer des « Notes sur ce que je cherche » (1978) où Perec évoque quatre grands champs d’intérêt autour desquels se développent ses préoccupations et se structure son œuvre :
– la dimension autobiographique (ou autofictionnelle, dirait-on aujourd’hui), qui découle fortement de drames personnels auxquels chacun d’eux décide de répondre par l’écriture et par une vie structurée par un ou des projets de nature littéraire ;
– l’exploration du quotidien (L’infra-ordinaire, Je suis né, Tentative d’épuisement d’un lieu parisien chez Perec ; Tokyo-infraordinaire, mais aussi, de manière plus générale, l’attention portée aux gestes les plus quotidiens de l’existence, le désir d’une écriture qui se fasse toujours au présent (Mono no aware)ou encore, sur un autre mode, ‘Le grand incendie de londres’ chez Roubaud) ;
– leurs contributions à l’Oulipo, leurs positions à l’égard des contraintes etc.
– le goût du romanesque chez Perec, le primat de la poésie chez Roubaud, écart décisif qui n’empêche cependant pas que leurs préoccupations se rencontrent.
Au-delà de ce cadrage dont Perec disait lui-même le caractère schématique et les incessantes intrications entre les approches, on pourra donc réfléchir notamment à la manière dont Perec et Roubaud ont conçu et mis en œuvre la notion de projet (programme d’écriture et structure pour la vie à venir), à l’écriture de caractère (pseudo-)autobiographique, à la question de l’écriture de la mémoire (personnelle, générationnelle) et à son rapport à l’Histoire – ou encore se pencher sur l’ouverture de La Disparition ou sur le livre sur le go…

4La matinée a réuni plusieurs « grands témoins » : Claude Burgelin, Pierre Getzler, Jacques Jouet et Jean-Yves Pouilloux.

5En voici la captation : http://uptv.univ-poitiers.fr/embed/4742/

6L’après-midi a comporté quatre interventions d’Alain Chevrier, de Marc Parayre, de Paula Klein et de Clara Zgola. Pour en prendre connaissance, vous pouvez soit en voir la captation (en vous reportant à "Archives audio-visuelles"), soit en trouver le texte dans le Cahier n° 1 lui-même.

7Voici le programme tel qu’il a été diffusé en son temps :

droits réservés ; coll. P. G.

Journée d’étude : Perec/Roubaud

8Mardi 19 mai 2015
Université de Poitiers
Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS)
Bâtiment A5
5, rue Théodore LEFEBVRE
salle des conférences

9Journée d’étude organisée par Paula Klein et Dominique Moncond’huy (FoReLL, EA 3816) avec le soutien de l’ANR Difdepo

Matinée

109h30 : Ouverture de la journée : Paula Klein et Dominique Moncond’huy
9h45 : Table ronde avec :
Claude Burgelin
(Université Lyon II-Louis Lumière)
Pierre Getzler, artiste
Jacques Jouet
, écrivain, membre de l’Oulipo
Jean-Yves Pouilloux
(Université de Pau et des Pays de l’Adour)

Après-midi

1114h30 : Alain Chevrier (chercheur)
« Une chambre d’échos : l’épithalame de Perec pour Alix-Cléo Blanchette et Jacques Roubaud »
15h : Marc Parayre (Université de Montpellier II)
« Traces directes ou indirectes de J. Roubaud dans La Disparition de G. Perec »
16h : Paula Klein (Université de Poitiers)
« Écrire sous le signe des "petites mémoires". Quelques pistes pour une lecture comparatiste de l’œuvre de GP et JR »
16h20 : Clara Zgola (Université de Varsovie/EHESS)
« Formes de villes, manières d’être : l’écriture de l’urbain chez Georges Perec et Jacques Roubaud »Conclusion (D. Moncond’huy)

Pour citer cet article

Dominique Moncond’huy (2016). "Présentation". Revue Cahiers Roubaud - Cahiers annuels | Cahier n°1 : Perec/Roubaud.

[En ligne] Publié en ligne le 01 décembre 2016.

URL : http://roubaud.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=304

Consulté le 23/11/2017.

A propos des auteurs


Perec et Roubaud, mariage avec Alix

Cahier n°1 : Perec/Roubaud

Illustration : Perec et Roubaud, mariage avec Alix (crédits : D.R.).



Contacts

Université de Poitiers
15 rue de l'Hôtel Dieu
TSA 71117
86073 POITIERS Cedex 9
France

Tél : (33) (0)5 49 45 30 00
Fax : (33) (0)5 49 45 30 50
webmaster@univ-poitiers.fr

Abonnez-vous

Recevez en temps réel les dernières mises à jour de notre site en vous abonnant à un ou à plusieurs de nos flux RSS :

Informations légales

ISSN électronique :

Dernière mise à jour : 16 janvier 2017

Crédits & Mentions légales

Edité avec Lodel.

Administration du site (accès réservé)